Prestations

Bureau d’études techniques spécialisé dans le domaine du CVC
Chauffage, ventilation, climatisation et Plomberie

etudes

Etudes

calculs

Calculs

Plans techniques

Plans techniques 2D / 3D BIM

Notre méthodologie

LE BIM

Il y a une trentaine d’années, les plans étaient encore en grande majorité dessinés à la main : planche à dessin, calque, stylos Rotring et lame de rasoir pour effacer les traits
réalisés avec ces mêmes stylos ! Certains sont nostalgiques de cette époque, mais par la force des choses ils doivent se résigner à avouer l’intérêt majeur qu’a constitué l’arrivée des logiciels de D.A.O.

Aujourd’hui et singulièrement force est de constater que la même chose se passe aussi pour la DAO.

Une révolution numérique pour certains un aboutissement pour d’autres avec le BIM.

Le BIM est un acronyme anglo-saxon pour « Building Information Modeling ». C’est une
méthode de travail améliorant la collaboration en s’appuyant sur une ou des maquette(s) numérique(s) représentant l’ouvrage en trois dimensions.

Au mot « BIM » est souvent associée la notion de maquette numérique, c’est-à-dire la représentation graphique en 3D du bâtiment. Cette modélisation est effectivement une des composantes du BIM qui permet de visualiser le projet de construction ou de rénovation. Mais l’aspect 3D n’est que la partie émergée de l’iceberg. L’essentiel, c’est l’intégration dans la maquette des informations techniques qui figuraient auparavant dans les CCTP et autres documents papier.

Avec le BIM, le dessin devient « objet » ou « composant » d’un ouvrage – un mur, une porte, un plancher, un plafond, une fenêtre… – avec toutes les caractéristiques physiques et fonctionnelles associées selon les exigences réglementaires, techniques ou architecturales.

Une mine d’informations techniques qui recouvrent toutes les dimensions d’un projet.

Les avantages du BIM

Les avantages du BIM sont nombreux à toutes les étapes d’un projet et pour tous les intervenants. 

Gain de qualité : le modèle 3D permet de limiter les erreurs d’implantations lors des
échanges. De plus les renseignements suivent le projet tout au long de la vie de la maquette et ne peuvent plus être perdus lors d’un changement de phase (APD, DCE, DCE, EXE,…)

Gain de temps : Les éléments composants le bâtiment n’ont pas besoin d’être ressaisis

Conception de meilleure qualité : la détection des conflits entre les éléments permet d’intégrer les modifications plus en amont du projet. Les dessins sont tous issus du modèle 3D, ce qui permet donc d’éliminer toutes incohérences entre les vues.

Maitrise plus juste des coûts : le BIM permet d’ajouter des informations pertinentes très tôt dans le projet, lorsque les modifications n’ont pas encore de conséquences financières graves. La maquette numérique permet aussi de faire un suivi des quantités en temps réel et ainsi de gérer les coûts

Gestion du patrimoine : la maquette numérique améliore la gestion des espaces, facilite la maintenance et aide à la gestion durable du bâtiment.